Le projet jawla PALESTINA 2017

La demande des Palestiniens

Créées en 2002 par Ramzi Aburedwan, les écoles de musique de l’association Al Kamandjâti rassemblent des musiciens qui jouent de la musique arabe et européenne et qui donnent des concerts à travers la Palestine et, depuis quelques années, dans les pays arabes limitrophes, en Europe et même aux États-Unis.
Bientôt, Ramzi souhaite développer la pratique des instruments à vent pour se lancer dans des répertoires plus populaires, si possible dans des formations de jazz et de fanfares. Avec l’aide de l’association Music Fund, créée par Lukas Pairon, Ramzi commence la collecte d’instruments à vent. Parallèlement, il recherche des professeurs qui acceptent de consacrer un peu de leur temps à l’apprentissage de ces instruments.
Quelques musiciens du groupe Al manara se rendront en Palestine en 2016 et début 2017 pour animer des ateliers avec les enfants.
Par ailleurs, un jeune palestinien termine en ce moment une formation de luthier d’instruments à vent.

La tournée en Palestine

En novembre 2014, Ramzi découvrait, lors de la fête de Sainte Cécile La fanfare détournée, associée pour l’occasion à la chorale Un Café, Deux Trois Chants. Il faut se souvenir que la collaboration entre la chorale et la fanfare est très ancienne.
Au début de façon sporadique, la chorale venant soutenir la fanfare dans l’un ou l’autre de ses morceaux en lui donnant de la voix, ou au contraire, la fanfare venant amplifier les choeurs de son timbre puissant.
Cette collaboration s’avérant heureuse, chorale et fanfare se sont unies pour créer un spectacle commun. Après deux années d’un travail acharné, elles ont pu présenter "De Concert", un spectacle plein de verve (tous les textes ont été écrits par des auteurs tournaisiens) et de dynamisme.
Ramzi est étonné par la qualité musicale et l’énergie qui se dégage de ces deux formations.
C’est à l’issue du concert que la chorale et la fanfare donneront à l’occasion de leur Sainte Cécile que Ramzi les invite pour une tournée en Palestine.

En 2015, quelques uns de ses élèves sont venus à Tournai dans le cadre des [Rencontres] Inattendues. Eux aussi ont entendu la fanfare. Et ont pu apprécier ses qualités et la vie qui se dégage de notre musique.

Le projet se construit. Les dates se précisent : du 9 au 17 avril 2017. Quatre-vingt musiciens issus de la fanfare et de la chorale y participeront. Ils seront encadrés par quelques professionnels (musiciens et techniciens) et bénévoles qui organiseront les repas et le logement.
Les concerts seront donnés gratuitement pour le public, en grande majorité dans les camps de réfugiés de Naplouse, Ramallah, Bethléem, Hébron et si possible aussi à Jérusalem. Ces concerts seront insérés dans la seconde édition du festival de musique sacrée A Musical Journey.
Ce voyage sera aussi l’occasion de visiter un pays dont les média européens nous donnent l’image d’une contrée décimée par la guerre. Ce n’est qu’en la visitant que nous pourrons découvrir la vraie Palestine et une population chaleureuse qui ne demande qu’à rencontrer l’autre.